La permaculture Thomas, Anta, Amra - 2ndes 11 et 14

La permaculture est un terme issu de la contraction de "permanent" et "agriculture", pour une agriculture permanente qui n’épuise pas la terre. Son éthique est de prendre soin de la terre (les sols, la foret, l’eau), prendre soin des hommes et partager équitablement.
Formulé en Australie dans les années 1970 par Bill Mollison et David Holmgren, la permaculture est une approche holistique, qui s’applique à l’ensemble des réalisations humaines. Le potager n’en est que l’une des multiples formes d’expression.

QUELQUES PRINCIPES FONDAMENTAUX :
- Collecter et utiliser les ressources gratuites de la nature : l’eau de la pluie, l’énergie du vent, l’énergie du soleil, les plantes, les insectes.
- Veiller à ce que chaque élément remplisse plusieurs fonctions : un point d’eau pour héberger des libellules, pour cultiver des plantes aquatiques, pour abriter les grenouilles, pour récupérer l’eau.
- Tous ces insectes sont utiles pour l’enrichissement du sol en matière organique. Nous pouvons trouver dans un potager : des vers de terre, des coccinelles, des limaces, des abeilles.
- En permaculture, les buttes servent à reproduire le cycle de la nature, en améliorant le sol pour les nouvelles plantes. Il existe plusieurs types de buttes : La butte d’Emilia Hazelip, la butte sandwich de Robert Morez, la butte lasagne, la butte Hugelkultur de Sepp Holzer. Ces buttes sont composées de matières azotées et carbonnées, de paillage ou de fumier.

Thomas, Anta, Amra - 2ndes 11 et 14

Sources :
- Pons, Nelly. Débuter son potager en permaculture. Actes sud, 2017.
- Elger, Robert. Découvrir la permaculture. Petit manuel pratique pour commencer. Rustica, 2016.